Réemploi et recyclage dans le BTP

Le secteur du BTP est le plus gros générateur de déchets en poids et volume. U objectif de réemploi et de recyclage de 70% d’ici 2020 a été fixé.

En application de la hiérarchie des modes de traitement des déchets, la prévention est la première voie à privilégier. C’est le cas du réemploi sur un chantier des déblais qui ne prennent pas le statut de déchet ou encore d’éléments du patrimoine d’un bâtiment qui seront réutilisés dans un projet architectural ou paysager les mettant en valeur. Lors de la rénovation ou la démolition d’un bâtiment, outre les dispositions spécifiques à l’amiante, il est obligatoire de gérer séparément certains flux tels que les déchets d’équipements électriques ou électroniques ou les lampes, qui doivent rejoindre la filière agréée.

Certains déchets peuvent être recyclés, c’est le cas notamment des fraisâts d’enrobés qui peuvent être incorporés dans des centrales d’enrobage, des laitiers sidérurgiques qui peuvent être incorporés dans la fabrication du ciment ou des granulats recyclés réintroduits dans la fabrication du béton.

Des déchets peuvent faire l’objet d’autres formes de valorisation matière en se substituant à des matériaux :

en remblaiement de carrières, dans le cadre des prescriptions fixées dans l’autorisation d’exploitation de la carrière ;

dans des projets d’aménagement (sous couche routière, merlon phonique…).

L’impact environnemental de ces utilisations de déchets doit être maîtrisé. Dans ce cadre, le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) a publié plusieurs guides de valorisation des matériaux alternatifs en technique routière (laitiers, mâchefers, déchets de déconstruction issus du BTP).

Enfin, les déchets ne pouvant être valorisés doivent être envoyés dans des installations de stockage adaptées en fonction de leur dangerosité : déchets inertes, déchets non dangereux non inertes ou déchets dangereux.

Les enjeux forts pour améliorer ces filières de traitement sont :

le tri à la source des déchets pour les orienter vers la filière la plus adaptée. Depuis le 1er mars 2012, les maîtres d’ouvrages ont pour obligation de réaliser un diagnostic portant sur les déchets issus des travaux de démolition, pour les bâtiments ayant une surface de plancher supérieure à 1000 m² ou ayant hébergé une ou plusieurs substances dangereuses ;

le développement du maillage territorial des installations de collecte, de tri et de préparation au plus près des chantiers générateurs de déchets et de ceux susceptibles de les valoriser.

Pour explorer les pistes des solutions lors de la déconstruction, voir DEMOCLES.

Dîner Solucir : rencontres et découvertes

Suite au Salon des solutions de l’économie circulaire (Solucir) en mai 2017, les entreprises du  territoire ont émis le souhait d’avoir plus d’opportunités pour se découvrir et se rencontrer.

Pour répondre à cette demande, nous avons organisé le premier dîner SOLUCIR. Il a pour objectif de faire vivre et grandir cette communauté d’entreprises du territoire, avec une visite d’entreprises, la présentation de trois entreprises/projets et un dîner pour prendre le temps de renforcer ce réseau professionnel.

Le premier a eu lieu chez Okofën France, Rue des Tenettes, 73190 Saint-Baldoph

Thomas Perrissen, PDG d’Okofen France présente l’entreprise aux 40 convives. chaudières à granulés bois, cogénération, panneaux solaires thermiques, etc

40 convives, beaucoup de connexions, deux visites d’entreprises à Saint Baldolph (ÖkoFEN La chaudière à granulés et Label Energie) et trois présentations de projets (projet consigne, Consyli, et FreeWind Custom).

Label Energie Ecosphère et Atemia sont au sein d’un bâtiment exemplaire en terme d’ossature bois et très basse consommation énergétique.

Visite de l’entrepôt ÖkoFEN La chaudière à granulés.

Visite de la salle d’exposition de Label Energie. Peu de participants savaient que nous avions sur notre territoire un fournisseur d’éco produits pour le bâtiment avec un gamme si étendue (peintures, isolants, parquets, traitements, terres, enduits, chauffage, etc).

Etaient notamment présents: MecanhydroNantet LocabennesTrialp SAInddigoAuvergne-Rhône-Alpes EntreprisesAPI-R BoisCAPOZLES TENDANCES D’EMMARéseau éco-industries Pays de SavoieÉcoclineLa Forge des HallesPain de Belledonne, Consily, Rhizomex, Projet Biodéchets, Projet Consigne, AfB FranceFour et ClémentJ’aime boc’ohAtelier FIBR ETHIK, etc.!

Consyli, le mobilier sur-mesure en kit présente son travail de mobilier modulable grâce à une attache brevetée qui permet d’associer des materiaux de récup (bois notamment)

Le banc de Consyli, le mobilier sur-mesure en kit s’associe très bien avec la table Okofen et les lumières de FreeWind Custom.

Présentation du projet consigne par Sandrine Jamet

Présentation des luminaires de Free Wind Custom par Nicolas Fenestraz, artisan de Saint Baldolph qui travaille les matériaux de récup.

Merci à Choux, Carottes et Cie pour le repas végétarien et local.

Le prochain aura lieu au mois d’octobre sur le Grand Annecy.

 

Appel à projets – Démostrateurs et territoires d’innovation de grand ambition

Nouvel appel à projets lancé par l’Etat pour accélérer la transition énergétique et écologique, intitulé « Démonstrateurs et territoires d’innovation de grande ambition ».

 Ouverts jusqu’en 2019, ils concernent l’industrie éco-efficiente, les énergies renouvelables, les bâtiments performants, l’économie circulaire …

L’objectif : soutenir des projets de recherche et développement d’excellence sur des thématiques d’avenir – budget dédié : 300M€ – Instruction des dossiers au fil de l’eau dans la limite des fonds disponibles.

Le projet doit être coordonnée par 1 entreprise avec maximum 5 partenaires bénéficiant d’une aide et porter sur des projets innovants avec des budgets supérieurs à 2 M€. L’aide se répartit en 75% d’avances remboursables et 25% de subventions (taux d’aide 50 à 60% du budget).

8 thématiques :

 

Toutes les infos:

http://presse.ademe.fr/2018/02/ia-8-nouveaux-appels-a-projets-demonstrateurs-et-territoires-dinnovation-de-grande-ambition.html

Nous identifions actuellement les candidats potentiels pour postuler. N’hésitez pas à nous contacter.

Bientôt le retour de la consigne en Pays de Savoie ?

Le projet CONSIGNE PAYS DE SAVOIE, vient de recevoir le Prix TRIALP 2018 de L’Economie Sociale et Solidaire, Economie Circulaire et Environnement.

Organisé par Trialp SA avec un jury composé de la CCI SAVOIE, AGATE, Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage Pays de SavoieCJD Chambéry – SavoieFrance Active Auvergne-Rhône-AlpesAuvergne-Rhône-Alpes Entreprises et le Reseau Entreprendre Savoie.

La dotation consiste en un accompagnement du projet pendant 6 mois par TRIALP et ses partenaires.

En route pour le développement sérieux d’un projet de consigne sur notre territoire!

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter pour une mis en contact avec :
Carole et Sandrine, co-porteuses de CONSIGNE PAYS DE SAVOIE

Restaurateurs et Biodéchets

Le 2 février 2018, nous avons eu la chance d’accueillir en Savoie : Stéphane Martinez de Moulinot et Pascal Rétière de Compost In Situ en Savoie, grâce à la Fagiht, la Chambre syndicale de l’industrie hôtelière.

Ces deux entrepreneurs , respectivement parisien et nantais, ont monté des modèles innovants et phares en France pour la collecte et le traitement des déchets alimentaires.

Sachant qu’ils sont passionnants, nous avons enregistrés leurs interventions pour vous et mis en ligne leur présentation pdf. car faute de place, seule une trentaine de personnes (restaurateurs, techniciens, et élus) ont pu y assister en direct.

Stéphane Martinez, Moulinot – Paris

Moulinot – Présentation Générale_30102017

Pascal Rétière, Compost in Situ – Nantes

Présentation de Compost In Situ

L’économie circulaire en Pays de Savoie

Découvrez de manière tangible comment se traduit l’économie circulaire en Pays de Savoie à travers nos entreprises.